Rallye Vosgien 2016 - tylwydd

Rallye Vosgien 2016

Mauffrey, maître sur ses terres

           Marchant dans les pas de feu le rallye Alsace - Vosges, ce Vosgien 31e du nom fait à nouveau revivre de fameuses spéciales : Senones, Chatas, Les Raids, Corcieux... Autant de lieux chers à tous les passionnés de ce sport, le tout centré sur la "Perle des Vosges" Gerardmer. Les pilotes ne s'y sont du reste pas trompés : pour sa deuxième inscription au championnat de France 2e division - avant peut-être d'intégrer l'élite, le plateau fait le plein... Plus de 130 engagés, et non des moindres, se sont ainsi donné rendez-vous pour en découdre sur les routes lorraines : Mickaël Lobry, leader du championnat, qui compte bien accentuer son avance sur Jean-Charles Beaubelique,les multiples médaillés olympiques Julien Absalon et Pauline Ferrand-Prévot pour leurs grands débuts au volant d'une Opel Adam, et les furieux de la coupe 208, William Wagner en tête, retrouvent les habitués du comité Eric Mauffrey, déjà 5 fois vainqueur sur ses terres, Alain Vauthier sur une toute nouvelle Fiesta WRC, ou encore Steve Mourey et sa 207 S2000.

          Avec deux boucles de deux ES à disputer le vendredi, dont une dernière de nuit, et sous la pluie, la première étape s'annonce déjà sélective... Pas moins de vingt équipages se font ainsi piéger entre le Fossard et le Haut du Tôt."Dur", "difficile", "chaud" diront les rescapés, tout heureux de s'extraire de ces spéciales. Pourtant les écarts sont déjà importants : avec quatre scratchs en autant de chronos, Mauffrey confirme son statut de favori et compte déjà 1'43" d'avance en tête de l'épreuve. Mais là où on attendait des Mourey - en délicatesse avec sa boîte, des Vauthier - qui découvrait sa monture, et autres Cunin - en Skoda WRC, ce sont bien les pilotes 208 qui assurent le spectacle. Aussi déconnectés sur asphalte que sur terre, quelles que soient les conditions météo, ils se livrent une bataille de toute beauté, pour le plus grand plaisir des spectateurs : Toedtli, Ribaud, Carella ou Magnou trustent les places d'honneur.

FMG au sommet du F2000

          Au soir de la première journée, le classement n'est qu'à moitié surprenant : Mauffrey domine logiquement devant la meute de 208 de Toedtli, Llarena, Magnou, Carella, Ribaud et Lopez. Seuls Mourey, 4e, et Lobry, 6e, parviennent à s'intercaler et il faut attendre la 10e place pour trouver Pereira sur C4 WRC. Victime de crevaison, Wagner est quant à lui relégué au delà de la 20e place, tout comme Hocquaux qui s'attendait sans doute à mieux pour une de ses trop rares apparitions... Si la victoire finale ne fait presque aucun doute, le suspense s'annonce en revanche entier pour le podium ou le gain des différentes classes.


          Alors que deux boucles de 4 spéciales, dont le monument Corcieux et ses 20 km en guise de dessert, attendent les équipages pour la deuxième étape, les jeux sont en effet loin d'être faits. Dès la courte mais étroite et bosselée Boslimpré, Mauffrey manque de perdre beaucoup sur un freinage sale, et laisse le scratch à Magnou pour 7 dixièmes devant Cunin. S'il rectifie dans les Raids de Robache puis dans Chatas, c'est bien l'Espagnol Pepe Lopez qui impressionne et entame une remontée fantastique au classement. Corcieux assoie encore la domination du pilote Vosgien, et voit aussi Wagner montrer sa pointe de vitesse après une nouvelle crevaison au bout de 2km de course.


          Au terme de la première boucle du jour, Lopez se replace à la 3e place provisoire, et pointe désormais à 13" de Toedtli. Troisième de la F2000-14 au départ de l'étape, François Michel-Grosjean signe de très bons chronos et remonte lui aussi à la 2e place derrière Virlat et devant Burtin. Mourey a quant à lui dû renoncer définitivement dès la première ES.

Bischoff déchaîné

          La dernière boucle du rallye part sur les chapeaux de roues. L'atypique ES de Boslimpré fait à nouveau la part belle aux 208 qui occupent les 4 premières places, Lopez en tête. Largement en tête au général, Mauffrey peut tranquillement gérer son avance sans prendre de risque. Il s'impose pourtant dans les trois spéciales suivantes, profitant des routes encore sèches. La pluie finit en effet par tomber sérieusement en fin de journée et rend le choix des pneus particulièrement délicat.


          Dans l'ES 10, Carella repasse Lopez pour 8 petits dixièmes, qui se réduisent encore après la 11... L'ultime passage dans Corcieux scellera le classement de la coupe 208 : pour une demi-seconde, c'est bien Lopez qui s'impose devant Carella et Magnou. Toedtli échoue finalement au pied du podium 208. Au général, Mauffrey l'emporte avec plus de 4 minutes d'avance sur Lopez et signe sa sixième victoire vosgienne sur autant d'autos. Il faudra maintenant compter avec lui pour la finale de Lunéville !

          Prétendant semi avoué à la victoire, Cunin place sa Skoda à la 7e mais remporte le groupe A, juste devant Pereira et Lobry, premier R4, qui porte son avance à 28 points en tête du championnat malgré un rallye difficile. Premier R2 derrière les 208, Franck Gravier se classe 13e sans avoir jamais rien lâché. Premier F2000 et F2000-14, François Michel-Grosjean a littéralement survolé cette deuxième étape et se paie le luxe de finir devant la WRC de Vauthier ! Il ne manquera pas, au passage de la ligne d'arrivée, de rendre hommage à Mathieu Joly, disparu tragiquement il y a un an...

          En F2000-12, Bischoff signe une nouvelle perf en remontant sur une seule journée plus d'une minute à ses adversaires et termine 3" devant Cordier, tandis que la F2000-13 revient à Badonnel et la F2000-11 à Daval.

          Dans le groupe N, Willy Alcaraz s'impose relativement tranquillement devant Wehrlé, premier N3. Après avoir creusé l'écart en début de course, Salier fait de même en N2. Déchaîné de bout en bout, Choffel l'emporte en N1. La classe R3 tombe quant à elle dans l'escarcelle de Guérin et la classe A7 à un Baptiste Voillaume de plus en plus affuté. En A6, Garabedian impose sa Saxo et le groupe GT revient à Loubet, son seul représentant.


          Avec une organisation ayant fait la preuve de son savoir-faire et des spéciales mythiques, le rallye Vosgien se pose en candidat sérieux à la montée en grade en 1e division dès la saison prochaine.Tous les feux sont en tout cas au vert pour le retour prochain du championnat de France dans l'Est...

          Chaque photo est indexée avec le numéro et le nom de l'équipage (recherche possible par pilote, copilote, rallye, saison...) et un tirage ou une version haute résolution sans filigrane peuvent être commandés (nombreuses tailles et supports disponibles) via la fonction "Ajouter au panier" du site. Pour plus d'informations sur les prix, les dimensions, les supports (papier, métal...), et/ou si vous n'êtes pas anglophone, vous pouvez me contacter. Je me ferai un plaisir de vous répondre dans les plus brefs délais. Retrouvez aussi toute l'actualité du site sur facebook et sur twitter.

Powered by SmugMug Log In