Rallye de Lorraine 2016 - tylwydd

Rallye de Lorraine 2016

Giordano, une course intelligente

          Pour sa 61e édition, le rallye de Lorraine revient sur les traces du mythique Alsace-Vosges, avec la célèbre spéciale de Corcieux, mais aussi les routes du pays d'Ormont qui n'ont plus été empruntées depuis le WRC... Avec des noms comme Senones, Chatas, ou encore Barbey-Séroux, le programme est bien alléchant. Seul bémol, le découpage inhabituel avec un départ dès le vendredi après-midi prive les fans d'une partie du spectacle.


          Malgré tout, les pilotes sont bien décidés à en découdre, particulièrement le premier d'entre eux, et favori de l'épreuve, Quentin Giordano sur sa 208 T16 du Sébastien Loeb Racing Team, fraîchement remontée après sa mésaventure du côté de Morfontaine. Face à lui, des habitués du comité comme Mauffrey (208 T16) ou Vauthier (206 WRC) qui ne comptent pas abdiquer aussi facilement. C'est d'ailleurs le Vosgien qui dégaine le premier dans l'ES de Laitre, et devance le Meurthe-et-Mosellan de 3,3" ainsi qu'un surprenant William Wagner sur DS3 R3. Suivent Pereira, Hot et Vauthier, mais les écarts sont déjà conséquents. La victoire est alors déjà bien partie pour se jouer entre les deux Peugeot.

          Dans la spéciale de Saint Stail, Giordano comble une partie de son retard, et enfonce le clou dans Laitre-Le Vermont 2, reprenant la tête pour 5 dixièmes. Mauffrey réplique dans le dernier chrono du jour et rentre même en leader de cette première étape pour une petite 1,6" tandis que Wagner recule à la 4e place, derrière la C4 WRC de Pereira, décidément en forme, mais bien devant la 206 WRC de Vauthier.


          La deuxième étape voit Giordano accentuer son avance et construire progressivement sa victoire, en ne laissant qu'un seul temps scratch à Mauffrey sur les 5 spéciales du jour, pour l'emporter au final avec 12,1". Derrière, Vauthier arrache la 3e place sur le fil lors de l'unique et dernier passage dans le Saintois, mais en termine à plus de deux minutes du vainqueur. Pereira échoue donc au pied du podium, devant Wagner, prometteur, Hot et Chkondali. Edel en C2 S1600, Colney et Stirling complètent le top 10.

Mauffrey aura essayé

          Dans le groupe R, si Giordano fait coup double avec le général, Wagner remporte la classe R3 avec brio pour une première au volant de la DS3. Chkondali S'est lui révélé le plus rapide avec son Evo 9 en R4 tout comme Gravier avec sa C2 en R2. Dans le groupe A, Vauthier s'impose donc logiquement et Edel en A6K. Le groupe N et la classe N4 reviennent à Hot, très régulier devant Stirling et Conreau. La lutte fut belle encore une fois en N2 et c'est Maillefert qui devance finalement Poirot. Premier F2000 et F2000/14, Burtin termine avec une avance confortable sur Virlat et Lanthermann, en tête du F2000/13. La F2000/12 revient quant à elle à Cordier, et la N1 à Nehr. Avec pas moins de 28 abandons, ce Lorraine s'est à nouveau révélé très exigent avec les hommes comme avec les machines, décimant parfois les classes, comme en N3 où Georgel en termine seul rescapé. Et alors que le calendrier ne fait pas relâche un seul instant, avec les rallyes de la Luronne et Mouzon-Frézelle qui se profilent déjà à l'horizon, il faudra bien du courage aux équipages victimes de casses ou de sorties pour réparer et être prêts à poursuivre la chasse aux points pour la finale !


          Chaque photo est indexée avec le numéro et le nom de l'équipage (recherche possible par pilote, copilote, rallye, saison...) et un tirage ou une version haute résolution sans filigrane peuvent être commandés (nombreuses tailles et supports disponibles) via la fonction "Ajouter au panier" du site. Pour plus d'informations sur les prix, les dimensions, les supports (papier, métal...), et/ou si vous n'êtes pas anglophone, vous pouvez me contacter. Je me ferai un plaisir de vous répondre dans les plus brefs délais.


           Retrouvez aussi toute l'actualité du site sur facebook et sur twitter.

Powered by SmugMug Log In