Rallye des Vallées 2016 - tylwydd

Rallye des Vallées 2016

Une fin de spéciale compliquée

          En conjuguant une toute nouvelle spéciale avec une classique de l'épreuve, l'ASA des Vallées avait concocté un parcours alternant passages étroits, bosselés et d'autres plus rapides faisant la part belle aux trajectoires. Avec le Soleil à nouveau au rendez-vous cette saison, tous les ingrédients étaient réunis pour une belle édition. Les pilotes ne s'y sont pas trompés : en frôlant les 140 engagés, le rallye faisait le plein d'équipages. Titi Rebout, toujours en quête d'une qualification pour la finale, faisait son retour dans le comité au volant de sa 208 T16, aux côtés des habitués Mourey, Stirling ou encore Gravier.


          Alors qu'elle promettait beaucoup de spectacle, l'ES de Bénipré se voyait amputée d'une centaine de mètres, et surtout d'une dernière épingle sale, jugée trop dangereuse et trop proche de la cellule chrono. Pourtant, toute la fin de la spéciale se révélait délicate, entre cordes traîtres en sous-bois et portions où le goudron ne tardait pas à fondre sous l'effet de la chaleur et des passages des concurrents... Rebout perdait ainsi quasiment toute chance de victoire dès l'ES 1, victime d'un tête à queue et d'un démarrage récalcitrant dans une épingle. Mourey ne laissait pas passer l'occasion d'assurer un écart de 16,5" sur son principal adversaire. Derrière, Edel, Michel-Grosjean, Burtin et le toujours spectaculaire Lanthermann se tenaient en une poignée de secondes.

          Si Rebout remettait les pendules à l'heure en remportant l'ES des 3 Communes et remontait à la deuxième place au scratch , il ne reprenait pas suffisamment de temps à Mourey pour jouer sereinement la victoire. Auteur d'un nouveau superbe chrono, Edel confortait son podium devant Perrin et Burtin.

    

          Alors que la deuxième boucle repartait sur les même bases (scratch de Mourey dans Bénipré, de Rebout dans les 3 Communes), c'est la lutte pour la dernière place sur le podium concentrait tout le suspense : alors qu'il possédait une avance solide jusque là, Edel devait renoncer dans l'ES 4 sur problème mécanique... Auteur de chronos impressionnants, Burtin en profitait pour monter sur le podium, devant le local de l'étape Franck Gravier, lui aussi à l'attaque en permanence.


          La course prenait ensuite un peu de retard, suite à la sortie de route de Georgel dans l'ES 4, mais fort heureusement l'équipage s'en sortait sans blessures trop graves.

Mourey renoue avec la victoire

          Les derniers passages n'allaient rien changer au podium puisque Rebout et Mourey se partageaient encore une fois les scratchs. Steve Mourey renouait donc enfin avec la victoire tandis que Rebout obtenait surtout ce qu'il était venu chercher en s'imposant dans le groupe R : de précieux points pour la finale de Lunéville. Burtin en terminait à une belle troisième place générale et en tête du groupe F2000, devant Michel-Grosjean qui finissait par passer Gravier pour finir au pied du podium, juste devant le pilote de la C2 R2.


          Sixième au scratch, Stirling s'imposait également en groupe N. Premier F2000/13,  Courtoy grillait la priorité d'une petite seconde à Voillaume, premier A7. On retrouvait la belle 106 Kit Car de Lanthermann à la 9e place, et en tête de la F2000/12, et Morel complétait le top 10 avec sa Clio R3.

           Impressionnant tout au long de la journée, Ronan Jacob imposait quant à lui sa Saxo en A6. Deuxième de groupe et première N3, Clara Couval signait une belle performance, alors que la N2 revenait à Jonas Salier, devant un Laurent Poirot qui éprouvait encore quelques difficultés à lâcher les chevaux comme il en avait l'habitude. Prétendant lui aussi sérieux en N2, Lieffroy devait renoncer assez tôt sur problème mécanique.   

          Favori en N1, Amaury Simonin ne faisait pas mentir les pronostics, mais il ne s'imposait qu'après une belle lutte avec Jérôme Pinot, qui explosait le chrono dans la dernière spéciale et échouait à quelques 6" de la victoire. Seuls représentants de leur catégorie à en terminer, Godtler remportait le GT10 et Daval la F2000/11. Flohr et Mauvais faisaient aussi parler la poudre en A5, en terminant dans le même temps les six spéciales de la course !

          Chaque photo est indexée avec le numéro et le nom de l'équipage (recherche possible par pilote, copilote, rallye, saison...) et un tirage ou une version haute résolution sans filigrane peuvent être commandés (nombreuses tailles et supports disponibles) via la fonction "Ajouter au panier" du site. Pour plus d'informations sur les prix, les dimensions, les supports (papier, métal...), et/ou si vous n'êtes pas anglophone, vous pouvez me contacter. Je me ferai un plaisir de vous répondre dans les plus brefs délais. Retrouvez aussi toute l'actualité du site sur facebook et sur twitter.


Powered by SmugMug Log In