Rallye du Cristal 2016 - tylwydd

Rallye du Cristal 2016

Giordano, début de saison parfait !

          De retour au calendrier du comité Lorraine - Alsace, le rallye du Cristal empruntait cette année une partie des spéciales du dernier Stanislas - Léopold, tout en innovant avec une ES nocturne dans les rues mêmes de Bacarat pour bien démarrer la course. Et c'est le pilote Eric Cunin, au volant de la Clio R3 Loca Racing, qui la démarrait de la meilleure des manières et rentrait en tête de la petite centaine d'engagés avant le début des choses sérieuses le samedi matin.


          Alors que la pluie s'invitait à la fête dès les premiers tours de roues, transformait parfois les routes lorraines en torrents, notamment dans les parties les plus bosselées, et invitait tous les équipages à la plus grande prudence, les représentants du Sébastien Loeb Racing Team passaient à l'attaque en menant un train d'enfer que seul Jean-Nicolas Hot parvenait à suivre. En faisant coup double sur les deux premières spéciales, le trio Giordano, Rebout et Hot s'imposait dans cet ordre à l'issue de la première boucle.

          Rebelote et dix de der lors des deuxième et troisième passages, sur des routes s'asséchant : le même trio ne laissait que des miettes à ses adversaires. Certains en profitaient toutefois pour se mettre en évidence : Schutz en R3 grimpait à la 4e place du général, tandis que Grandclaude signait un impressionnant 4e temps scratch sur la spéciale des Deux Cols (ES 5). Si l'ultime chrono ne modifiait guère le classement, Rebout mettait tout de même un point d'honneur à s'imposer devant Giordano, mais finissait le rallye à 12.8 secondes de son équipier. Hot complétait le podium à presque une minute du vainqueur.


          Derrière, Schutz conservait la 4e place devant Stirling, Chkondali et Cunin, alors que Grandclaude en terminait à une belle 8e place devant Conreau et Lanthermann qui complétait le top 10. Le jeune pilote de la Clio remportait également une belle victoire en N3, après avoir disposé des habitués de la classe comme Braesch (abandon mécanique suite à une corde un peu trop optimiste dans l'ES 5) ou Wehrlé (moins à l'aise dans ces conditions). Le groupe F2000, et la F2000/13, revenaient à Jérémy Lanthermann, et la classe F2000/14 à un Patrick François impressionnant sur R11 Maxi devant Olivier Virlat de retour dans son style si particulier au volant de sa 206. Martin imposait quant à lui son habituelle 208 en R2, et Saler devançait Maillefert en N2. Si Bischoff empochait la F2000-12, la palme du spectacle revenait sans contestation possible à Eddy Marchal, et sa Saxo équipée terre, en glisse dans toutes les courbes et vainqueur du groupe A !

          Chaque photo est indexée avec le numéro et le nom de l'équipage (recherche possible par pilote, copilote, rallye, saison...) et un tirage ou une version haute résolution sans filigrane peuvent être commandés (nombreuses tailles et supports disponibles) via la fonction "Ajouter au panier" du site. Pour plus d'informations sur les prix, les dimensions, les supports (papier, métal...), et/ou si vous n'êtes pas anglophone, vous pouvez me contacter. Je me ferai un plaisir de vous répondre dans les plus brefs délais.

 

           Retrouvez aussi toute l'actualité du site sur facebook et sur twitter.


Powered by SmugMug Log In