Rallye de l'Alsace Bossue 2017 - tylwydd

Reutter 6 sur 6

          C'est par une belle journée d'automne, comme depuis sa création, qu'a pris place cette nouvelle édition du rallye de l'Alsace Bossue. Dans un paysage bucolique entre vallée de la Sarre et plateau du Kirchberg, pas très éloigné des dernières spéciales alsaciennes fréquentées par le championnat du monde, le rallye souffre un peu de sa situation, coincé au calendrier entre un Vosgien, épreuve phare dans le comité, et la finale de la Coupe de France. Ses routes faussement rapides méritent pourtant le détour ! Le plateau ne regroupe ainsi qu'une soixantaine d'engagés, parmi lesquels Polo Reutter, bien décidé à reconquérir son titre, abandonné en 2016 à quelques centaines de mètres du départ. Présent également sur une Ford Fiesta R2, le jeune Terry Folb, plus habitué aux joutes internationales, compte bien jouer les troubles fêtes.

          Navigué par sa compagne, le pilote de la Porsche ne va pas manquer son retour à la compétition : six meilleurs temps en autant de spéciales, circulez ! Reutter s'impose logiquement avec plus d'une minute d'avance sur ses poursuivants. En revanche, la lutte pour le podium va s'avérer très disputée jusqu'à l'ultime chrono ! Dans l'ES 1, ce sont ainsi les deux représentants du F2000/14 Mees et Laibe qui occupent les places d'honneur devant Folb et Goettelmann, toujours à l'aise sur la M3. Moins adaptée à la Porsche, l'ES 2 permet à Folb de faire le spectacle : il signe un beau deuxième temps et ravit la 2e place au scratch. Wehrlé montre lui aussi ses talents de pilotage avec le troisième chrono. Au général, Mees s'accroche au podium.

          Le passage dans Kirchberg 2, avec ses longues allonges, profite à Reutter mais aussi à Goettelmann. Malgré son 5e temps, Folb reste sur la deuxième marche du podium, l'instar de Mees sur la troisième. Mais les écarts se resserrent : hormis Reutter qui s'envole inexorablement, Folb, Mees, Goettelmann et Wehrlé se tiennent moins de huit secondes ! Les choses se décantent dans la spéciale suivante où Folb, toujours à l'attaque, n'est qu'à un dixième de la Porsche et consolide sa place au scratch. Mees également, mais il rentre au parc sous la pression de Goettelmann revenu à une seconde. 4e à 3,2", Wehrlé reste en embuscade. Propre et régulier, Cordier n'est pas loin non plus.


          La dernière boucle démarre donc, toujours sous le soleil, avec des positions resserrées. Derrière un Reutter définitivement intouchable, Goettelmann se crache dans les mains et retrousse les manches dans l'ES 5 et monte sur le podium pour trois dixièmes. Sa générosité lui joue malgré tout un vilain tour dans l'ultime chrono du jour : avec un peu plus de trois secondes de perdues, il laisse Mees compléter un podium déjà assuré pour Reutter et Folb.

          A l'arrivée à Drulingen, c'est donc Reutter qui remporte sans coup férir une victoire qui l'avait fui l'année dernière. Utilisant la Fiesta R2 et la route au maximum de leurs possibilités, Terry Folb signe une belle deuxième place devant Michaël Mees, 3e, qui remporte par ailleurs le groupe F2000. Au pied du podium, Goettelmann s'impose tout de même dans le groupe A. 5e au scratch, Wehrlé s'adjuge le groupe N et la classe N3 par la même occasion, devant Meyer, premier R3 et Cordier, premier F2000/12. Laibe, Malglaive et Dapoigny complètent le top 10 et le classement de la F2000/14.

          Dans le groupe A, derrière Goettelmann, Voillaume remporte la A7, Garabedian la A6, et Protin, 49e scratch, la A5. Navigué par Lanthermann, plus habitué du baquet de gauche, Gaudissard termine en tête de la classe F2000/13. Si les pensionnaires de la N3 dominent le groupe N, Wehrlé, Iltis et Janny en tête, l'équipage Host frère et sœur domine quant à lui une classe N2 toujours très disputée. Thiébaut et Davide doivent se contenter des places d'honneur. Delfolie s'impose en N2S tandis qu'en N1, c'est Defeux qui devance Hert et Frech.


          Forts d'une nouvelle belle édition, il ne reste plus aux organisateurs qu'à garder le cap et d'espérer attirer davantage d'équipages l'année prochaine. Le rallye de l'Alsace Bossue le mérite bien !


Texte et photos S. P.

Powered by SmugMug Log In